Seanest - Jan Van Parijs Propriétés

Le marché de l'immobilier neuf en Espagne : quelles opportunités ?

Fortement touché par la crise mondiale de 2008, le marché immobilier espagnol connaît depuis plus d'un an un regain d'activité. La dynamique se perçoit tant au niveau des constructions qu'au niveau des ventes de l'immobilier neuf en Espagne. Bien que la reprise se fasse sentir, les montants des appartements et des villas à Calpe par exemple, mais aussi sur toute la Costa Blanca espagnole, demeurent encore très raisonnables. Analysons en 4 points l'état du marché immobilier espagnol, les types de biens à acquérir, les offres immobilières incitatives et le processus d'acquisition.

 

1) Le marché immobilier espagnol actuel

 

Bien que le marché immobilier espagnol ait connu un important ralentissement au cours des dernières années, il connaît un regain de vitalité depuis plus d'un an. D'ailleurs, le directeur des études de la banque d'Espagne, José Luis Malo de Molina, prévoit une stabilisation du marché, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Par ailleurs, la banque indique une croissance de 6,6% concernant les investissements résidentiels en 2016. Et enfin, il est à noter que malgré cette reprise, les prix demeurent encore plutôt stables et les logements très abordables. C'est donc le moment idéal pour réaliser un investissement dans l'immobilier espagnol. Il est en effet fort  probable que les montants augmentent de manière significative dans les années à venir. N'hésitez pas à vous positionner, d'autant que le processus d'acquisition est assez simple en Espagne. Nous vous conseillons tout de même de bien vous entourer avant de vous lancer !

 

2) Le marché immobilier actuel favorise-t-il l'achat ou la location ?

 

Les coûts de transaction sur le marché de l'immobilier espagnol représentent 15% du prix du bien, ce qui signifie que les propriétaires ont tout intérêt à conserver leur bien entre trois et cinq ans avant de le remettre sur le marché. En effet, actuellement, étant donné les montants intéressants des biens à l'achat, les perspectives de vente ne sont pas favorables. Par ailleurs, il est plus intéressant d'acheter que de louer, hormis à court terme, étant donné le prix relativement élevé des loyers sur lesquels de nombreux propriétaires font peser les différentes taxes et coûts de transaction. Par ailleurs, il vaut toujours mieux acheter lorsque les prix sont à la baisse voire très raisonnables, c'est une question, entre autres, de bon sens comme l'indique Immonot.com dans un récent article.

 

immobilier_neuf_Costa_blanca.jpg

 

3) Est-il préférable d'acheter un bien sur plan ou une propriété récente ?

 

Comme tous les marchés, le marché immobilier espagnol comporte ses propres pièges. C'est le cas notamment dans le secteur des biens vendus sur plan. Les professionnels du secteur ont tendance à survendre le bien et il arrive assez souvent qu'à l'arrivée, la propriété ne corresponde pas à la promesse qui avait été faite au moment de la signature. Nous vous conseillons donc de redoubler de prudence si vous choisissez d'acheter sur plan. Assurez-vous notamment que le bien est enregistré au registre foncier espagnol. Veillez à ce que les fonds versés soient gérés correctement et le contrat bien compris, dans ses moindres détails, après traduction officielle et réalisée dans une totale indépendance.

 

4) Comment se passe une vente immobilière en Espagne ?

 

En Espagne, le processus d'achat est assez simple. Une fois le bien repéré, l'acheteur fait une offre au vendeur ou à son agent immobilier. Si l'offre est acceptée, les deux parties signent un contrat préliminaire. Puis l'acquéreur dépose 10% du montant du bien, le contrat est finalisé et le montant restant est remis au vendeur. Bien sûr, il est indispensable de signer l'acte de vente devant un notaire. Cela vous permet d'être certain que le contrat est totalement légal.

 

Sachez qu'en tant qu'acquéreur, les coûts suivants sont à votre charge :

 

            - 5 à 10% du montant correspondant à la taxe foncière sur les immeubles existants.

            - 10 % pour les nouvelles constructions.

            - de 1 à 2,5% pour l'inscription au registre foncier, pour l'impôt et les services notariaux.

            - de 1 à 2% pour les frais juridiques.

 immobilier_villa_Costa_blanca.jpg

 

Le marché immobilier espagnol se porte de mieux en mieux et les prix des biens devraient augmenter chaque année un peu plus. C'est pourquoi c'est le moment pour les investisseurs de se positionner en venant notamment sur place pour faire connaissance avec les acteurs locaux et prendre la mesure des affaires encore réalisables. Dans ce contexte favorable, Calpe est un endroit à privilégier. Il attire déjà de nombreux investisseurs venus du monde entier mais le nombre de biens mis sur le marché à des prix attractifs est encore très important. N'hésitez à venir sur la Costa Blanca pour vous en rendre compte par vous même !

 

Pour obtenir plus d'informations sur les investissements immobiliers et le marché local, contactez Seanest, spécialiste local du secteur. Nos collaborateurs vous présenteront l'ensemble de notre portefeuille et vous conseilleront au mieux pour tirer profit de la reprise du marché immobilier espagnol.

 

 

Abonnez-vous à notre blog

Sentez la Costa Blanca

Abonnez-vous et vous recevrez des informations sur le secteur immobilier, des contenus intéressants sur Calpe et ses alentours, des offres et bien plus.